Kinésiologie Animalière

Les émotions jouent un rôle capital chez l’animal pour sa survie et son adaptation. Derrière chacunes d’entre elles existe  un sens immédiat.

Apprendre à se connaître pour un être humain et rester objectif est déjà bien compliqué et délicat. Cet exercice l’est d’autant plus lorsqu’il s’agit des  animaux qui partagent notre vie. Nous tissons avec eux des liens très forts , si forts qu’il en  devient la plupart du temps presque impossible de rester objectif dans certaines situations allant parfois jusqu’à refuser l’évidence.  L’animal est souvent considéré comme un membre à part entière de la famille « humaine » et cette « position » masque nécessairement une grande part d’objectivité 

Un paramètre supplémentaire s’y ajoute: les recherches scientifiques ont mis en évidence une différence fondamentale entre les émotions humaines et les émotions animales. L’animal a cette capacité toute particulière de ressentir les émotions qui ne lui sont absolument d’aucune utilité comme la haine . Ces émotions qui viennent de « l’égo », de  » l’amour propre » que les animaux eux n’ont pas. D’où l’interprétation erronée que la personne peut se faire des émotions animales.

L’intérêt de la kinésiologie animalière, tout comme la kinésiologie humaine, est qu’elle s’adapte à  à chaque être vivant, à chaque individu dans le cas particulier qu’il représente avec son vécu propre et non pas en fonction d’interprétations générales supposées ou en fonction de « filtres » provenant de croyances . Elle permet non seulement de mieux comprendre l’animal, son comportement, d’équilibrer ses émotions pour son bien être global mais aussi réattribuer à chacun sa vraie place et son vrai rôle. 

La kinésiologie animalière s’applique aussi bien pour des problèmes physiques que pour des problèmes comportementaux