Mon parcours

                                           Je suis titulaire d’un Doctorat en Médecine Générale, complété pendant mon cursus par une « Attestation Universitaire d’Etudes Complémentaires en Pédiatrie Pratique « , puis une seconde AUEC en Lecture de l’Electrocardiogramme.

Généraliste pendant plus de 10 ans, j’ai été régulièrement confrontée à des maladies et des mal-êtres aussi bien profonds que légers pour lesquels la médecine occidentale n’était parfois d’aucun recours. J’ai pris la décision de sortir du schéma médical traditionnel en m’ouvrant dans un premier temps aux médecines dites « douces » comme la naturopathie, l’iridologie, puis l’homéopathie après avoir obtenu mon Diplôme Universitaire en Homéopathie.

Force était de constater que les mal-êtres de patients persistaient sans parler de certains « maux » physiques » …… Puis sont venus se greffer d’autres évènements de vie  douloureux à traverser qui m’ont poussée à chercher des solutions ailleurs puis à m’ouvrir à ce que l’on nomme aujourd’hui « la physique quantique » , la « médecine quantique et hollistique« .

La curiosité et la recherche de réponses m’ont fait voyager en Italie, en Allemagne, au Brésil où j’ai découvert d’autres pratiques. De retour en France j’ai débuté par une série de « stages de soins « énergétiques » pour ensuite m’orienter vers une formation en Kinésiologie Humaine et Animalière en 2014 en région parisienne . Formation au cours de laquelle chaque futur kinésiologue évolue en binôme : il met en pratique  toutes les techniques apprises et il les reçoit également en séance pendant toute la durée de la formation. En 2017 je me suis délibérément tournée vers le magnétisme pour tenter l’expérience. Sortie guérie après plusieurs séances, je le pratique dorénavant soit de manière exclusive soit couplé à la kinésiologie.

La découverte et la pratique de ces thérapies m’ont permises non seulement de m’ouvrir à des approches totalement différentes du pourquoi de la maladie (=mal a dit) mais de toute évidence d’apporter des solutions tangibles et définitives.

Catherine POTIER